Le calibre 6,5x68 mm

FICHE TECHNIQUE SIMPLIFIEE

  

Calibre : 6,5x68 Shûler

Pays d’origine : ALLEMAGNE

Date de naissance : 1938

Longueur totale de la cartouche : 86,50 mm

Longueur totale de la douille : 67,50 mm

Longueur de la douille à la base du collet : 60,50 mm

Longueur de la douille à la base de l’épaulement : 51,75 mm

Diamètre du culot de la douille : 13,00 mm

Diamètre de la base du corps de la douille : 13,30 mm

Diamètre du corps de la douille à la base de l’épaulement : 12,18 mm

Diamètre du collet avec le projectile en place : 7,60 mm

Diamètre maximum du projectile : 6,70 mm

Epaisseur du culot de la douille : 1,40 mm

Angle d’épaulement : 29°19’56’’

Pression maxi admissible norme CIP : 4400 Bars

Cartouche de calibre 6,5x68 mm SHÛLER montée avec une balle NOSLER BALLISTIC TIP

Le calibre 6,5x68 SHÛLER

 

Le puissant calibre 6,5x68 est apparu à la fin des années 1930 en même temps que le calibre 8x68 S; il est dû à August Schûler qui en a confié le développement et la commercialisation au fabricant Allemand RWS, qui pendant très longtemps en a conservé l’exclusivité de son chargement. A l’image de toutes les cartouches Allemandes de grande capacité, la douille n’est pas ceinturée, bien qu’il s’agisse en fait d’une véritable Magnum aux performances extrêmes. Dotée de chargements modernes d'usine, ses performances en terme de balistique extérieure sont proches de celles de la 264 Winchester Magnum et à celle du calibre 6,5mm Remington Magnum de conception plus récente. Le calibre le plus proche est le 6,5x63 Messner Magnum, d’origine Allemande si l’on s’en tient au données de la fiche d’homologation CIP ; ce dernier est un quasi clone en termes de performances  balistiques extérieures. Le 6,5x68 montée avec un projectile de 6,00 grammes (92 Grains) propulsé à 1150 m/s dans un canon de 60 cm, possède une énergie cinétique qui atteint tout de même 3967 joules, soit un tout petit peu plus de ce que l’on obtient avec la cartouche de 264 Winchester Magnum  ou de la 6,5 mm Remington Magnum ou encore de la 6,5x63 Messner Magnum. Il est à noter, qu’il existe également un 6,5x68 R qui est le pendant à bourrelet du calibre de référence. Ce dernier possède des performances balistiques identiques ; la présence du bourrelet le réserve uniquement aux armes à canon basculant, notamment pour les carabines Kipplauf.

 

Les calibres 6,5 mm

 

Le calibre 6,5 mm a pendant longtemps bénéficié d’une grande « aura » en Europe, liée à de bonnes performances balistiques, à sa facilité de chargement, la grande capacité de pénétration de ses projectiles, à sa grande polyvalence d’emploi et ses bonnes performances de balistique terminale. Il existe un grand nombre de chargements en calibre 6,5 mm possédant des dénominations diverses. Beaucoup ont disparu ou ne sont plus utilisés aujourd’hui. Nous ne dresseront pas la liste exhaustive de l’ensemble de ces calibres car cela impliquerait un développement beaucoup trop important qui sortirait du cadre de cet article. Il faut simplement savoir qu’il est possible de répertorier un peu plus de quarante six appellations différentes pour les calibres 6,5 mm Européen et environ cinquante quatre appellations anglo- saxonnes qui vont du 25-284 au 264 Winchester Magnum en considérant les « Wildcats » qui n’ont jamais fait l’objet d’une quelconque homologuation. Seuls les diamètres « 26 » sont de véritables 6,5 mm, les diamètres « 25 » étant en réalité des 6,35 mm de diamètre, mais souvent assimilés à des « 6,5 mm». Le plus connu des calibres 6,5 mm mais aussi probablement le plus utilisé encore aujourd’hui reste le 6,5x57 Mauser.

Cartouche de calibre 6,5x68 mm SHÛLER montée avec une balle SOLOGNE GPA.

Aspect technique

 

Le 6,5x68 utilise les projectiles standard des 6,5 mm, soit en fait, un diamètre réel de balles à 6,70 mm. La douille du 6,5x68 possède une base d’étui au diamètre plus important que le standard 8x57 qui a donné naissance à d’autres calibres 6,5 mm, tel que par exemple le 6,5x57. La douille  possède un culot de type non ceinturé de 13,30 mm  à gorge et bourrelet légèrement retreint à 13,00 mm ; sa longueur totale est de 67,90 mm. Le calibre 6,5x68 permet de tirer des projectiles dont la masse peut atteindre 10,30 grammes (159 Grains), ce qui est tout à fait remarquable. A l’attention des rechargeurs, je pense qu’il est utile de préciser qu’il est important d’utiliser des poudres lentes qui permettent d’obtenir une haute densité de chargement afin de remplir copieusement la douille. La pression d’épreuve CIP du calibre 6,5x68 est de 4400 Bars ; c’est la pression d’épreuve la plus élevée pour un calibre 6,5 mm ; elle est cependant identique pour le calibre 6,5x63 Messner Magnum. Par comparaison à d’autres calibres 6,5 mm reconnus, cette pression CIP est de 4350 bars pour le 6,5 Remington Magnum ; 4300 Bars pour le 264 Winchester Magnum ; 4300 Bars pour le 6,5x64 Brenneke, 4150 Bars pour le 6,5x 65 RWS, ou encore 3900 Bars pour le 6,5x57 Mauser. La douille du calibre 6,5x68 possède un volume total de 5,584 cm3 qui se réduit à un volume utile de 5,196 cm3 avec un projectile de 10,30 grammes monté aux côtes CIP. Cela est à comparer aux autres calibres de référence avec lesquels ont obtient pour le 6,5x63 Messner Magnum un volume de 5,422 cm3 qui se réduit à un volume utile de 5,105 cm3 avec un projectile de 10,30 grammes monté aux côtes CIP. Pour le 264 Winchester Magnum un volume de 5,324 cm3 qui se réduit à un volume utile de 5,018 cm3 avec un projectile de 10,30 grammes monté aux côtes CIP. Pour le 6,5 Remington Magnum un volume de 4,415 cm3 qui se réduit à un volume utile de 3,926 cm3 avec un projectile de 10,30 grammes monté aux côtes CIP. Pour le 6,5x65 RWS un volume de 4,415 cm3 qui se réduit à un volume utile de 4,057 cm3 avec un projectile de 10,30 grammes monté aux côtes CIP. Et pour le 6,5x57 Mauser un volume de 3,831 cm3 qui se réduit à un volume utile de 3,666 cm3 avec un projectile de 10,30 grammes monté aux côtes CIP. Le calibre 6,5x68 reste de tous les 6,5 mm fabriqués celui qui possède la douille de plus forte capacité utile exploitable.

Les chargements proposés en calibre 6,5x68 mm sont peut nombreux. Le fabricant français SOLOGNE en propose deux.

Les chargements en calibre 6,5x68 mm SCHÛLER

 

Le 6,5 mm reste avant toute chose un calibre parfaitement destiné aux tirs d’approche et d’affût. Aujourd’hui, le fabricant allemand RWS reste quasiment le seul à proposer des chargements en calibre 6,5x68. Il en existe deux ; le premier monte une balle TMS de 6,00 grammes propulsée à 1150 m/s pour une énergie cinétique de 3967 Joules ; le second monte une balle KS de 8,20 grammes propulsée à 960 m/s pour une énergie cinétique de 3779 Joules. Il y a quelques années, l’Autrichien Hirtenberger proposait quelques chargements en calibre 6,5x68 ; à présent, il est rare de trouver encore ces cartouches dont le stock est quasiment épuisé. Pour l’histoire, les chargements d'usine en calibre 6,5x68 produits par Hirtenberger montaient des balles de 6,80 grammes (105 Grains), 7,80 grammes (120 Grains), 8,10 grammes (125 Grains) et 9,07 grammes (140 grains). La balle de 6,80 grammes était animée d’une vitesse de 1030 m/s pour une énergie cinétique de 3607 Joules. La balle de 7,80 grammes possédait une densité de section de 0,246 ; sa vitesse à la bouche était de V0 = 985 m/s ; la balle de 8,10 grammes possédait une densité de section de  0,256 pour une V0 = 950 m/s. La balle de 9,07 grammes possédait une densité de section de 0,287 pour une V0 = 890 m/s. (Source catalogue Hirtenberger)

Aujourd’hui, l’offre est assez limitée, cependant, le fabricant Français SOLOGNE propose deux chargements. Le premier est doté de la balle Nosler Balistic Tip de 7,80 grammes (120 grains) propulsée à 921 m/s ; le second est doté de la balle GPA de 7,40 grammes (114 Grains) propulsée à 970 m/s. d’autres chargements peuvent éventuellement être étudiés sur demande. Le Calibre 6,5x68 est largement rechargé en Europe ; les tables de rechargement ainsi que toutes les informations nécessaires sont faciles à trouver. Par le biais du rechargement, il est possible d’obtenir des vitesses plus élevées que les charges d'usines actuellement proposées, mais il est impératif que ces chargements soient préalablement contrôlés par un Banc d’Epreuve conformément aux normes CIP. Avant toute chose, il est préférable de vérifier que les balles destinés à être utilisés dans les rechargements 6,5x68 sont techniquement aptes résister aux vitesses très élevées qu’il est possible d’atteindre avec ce calibre. Les marques courantes Américaines qui proposent des balles en diamètres 264 sont appropriées ; cela est le cas pour Barnes, Hornady, Nosler, Sierra, et Speer, car elles ont été conçues pour charger le 264 Winchester Magnum. Par contre, il existe des balles fabriquées pour des calibres comme le 6,5x57  Mauser qui sont susceptibles de ne pas avoir une structure suffisante pour supporter des vitesses très élevées telles que peut produire le 6,5x68. Le risque le plus important et de constater des balles qui « explosent » à l’impact suite aux dégradations qu’elles ont subit durant la phase de lancement à l’intérieur du canon et durant la phase de vol. 

Table balistique du calibre 6,5x68 mm chargé par RWS à balles TMR & KS.
SOLOGNE NOSLER BALLISTIC TIP 7,80 grammes.

Capacité Balistique du 6,5x68

 

Avec des chargements d'usine à balle de 8,20 grammes la cartouche de 6,5x68 est balistiquement comparable à la 270 Winchester, tant en terme de balistique extérieure au niveau de la trajectoire de la balle, que de la puissance en matière de balistique lésionnelle. Avec des chargements un peu poussés, le calibre 6,5x68 surpasse largement le 264 Winchester Magnum ainsi que le 270 Winchester. Le calibre 6,5x68 est un excellent choix pour le tir à longue portée, tout particulièrement pour les tirs d’approche ou d’affut. Le possesseur d’une arme chambrée pour ce calibre ne sera aucunement désavantagé pour le tir de grands mammifères par rapport à des utilisateurs de plus gros calibres, pour des tirs à des distances importantes. Le calibre 6,5x68 a été conçu pour être le nec plus ultra pour très longtemps ; c’est précisément ce qu’il est, probablement pour très longtemps encore. La balle RWS TMR de diamètre 6,70 mm d’une masse de 10,30 grammes est légèrement plus longue qu’une balle de 10,50 grammes de diamètre 7 mm ; ceci n'en fait pas pour autant une balle longue mais elle dispose d’une densité de section élevée de 0,326 ce qui garantit un niveau de pénétration extrême pour une utilisation correcte sur des animaux lourds ou considérés dangereux. Cet aspect technique permet de prétendre sans aucun doute, que compte tenu des spécificités mécaniques et technologiques de la balle TMR, que ce type de chargement permet des tirs sur des mammifères qui vont de la taille du chevreuil jusqu’aux grands cerfs, sans oublier des animaux résistant tels que les grands sangliers. Il est à noter que d’autres chargements dotés de la balle Norma Vulkan, Alaska, ou Oryx de 10,10 grammes issues du rechargement artisanal sont également très bien adaptés à ce type d’usage. Le chargement RWS à balle KS de 8,20 grammes pourra être utilisé pour le tir d’approche ou d’affût sur tous les mammifères de la taille du chevreuil jusqu’au cerf, y compris sur des sangliers sur des distances jusqu'à 300 mètres, limite réglementaire de tir de chasse en France.

Le calibre 6,5x68 mm permet le tir de grands mammifères comme le cerf ou le sanglier.
Les calibres 6,5 mm ne sont jamais véritablement devenus très populaires en France.

Conclusion

 

Les calibres 6,5 mm ne sont jamais véritablement devenus très populaires en France malgré de bonnes à excellentes qualités balistiques. Il est difficile de dire objectivement pourquoi, pourtant, tout ce qu’un calibre 7 mm est capable de faire, un 6,5 mm le fera tout autant et même parfois mieux. Alors si vous aimez la performance sous tous ses angles, il ne vous reste qu’un seul choix, celui du 6,5x68. Face à l’effondrement des ventes pour le calibre 6,5x68 R, RWS en a arrêté la production ; tout au moins temporairement. Actuellement la société SOLOGNE travail avec l’un de ses partenaires pour produire de douilles en 6,5x68 R qui devraient lui permettre de proposer des chargements dans ce calibre avec son propre estampillage.

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...

Simon | Réponse 09.05.2015 10.58

Excellent article, avec des comparaisons édifiantes vs les autres calibres approchants.Peut-on encore trouver des étuis neufs pour rechargement? Merci

espinasse roger | Réponse 22.04.2015 17.18

permet des tir a très longues distance,mémé avec les munitions de chez Sologne. efficace précis.Je tir avec le chamois en haute montagne parfait excellent.

DUSSERT | Réponse 24.02.2015 11.08

Bonjour,Je tire avec une Mauser à 5 cartouches, avec stecher, balle de 6g, et le résultat est exceptionnel. La trajectoire tendue, la DRO réglée à 300m.

Voir tous les commentaires

Commentaires

06.11 | 23:16

Silvertip top precis, vit., sierra 165g nul, rem. 165gr SPCL moyen, geco pas mal, norma vulkan top puis. prec., federal 150g parfait, horn. en stock non teste

...
30.10 | 10:38

j ai une 44 m et les sanglier de 60 k stop net a 30 m

...
19.10 | 16:41

bonj je revient de chasse a lorignal en abitibi et jai eu un gros buck jai trouve des projectiles a la surface du poil winc 3006 gxp3 15ans 200 pieds esce norm

...
18.10 | 22:27

rebonjour jai tirer mon buck avec plusieurs cartouche pour m apercevoir que je voyait 2 projectile sur le poil de l orignal apres 15 ans esque ces normal

...
Vous aimez cette page