LE CALIBRE 44 MAGNUM

44 MAGNUM ou calibres lisses ???

Calibre souvent considéré comme trop puissant pour une arme de poing et trop faible pour une arme rayée, le 44 Magnum reste une énigme qui a largement agrémentée de nombreux films à succès. Ce calibre égnigmatique est t'il apte pour la chasse des grands mammifères ; notamment pour le tir du sanglier ou du cerf ??????? P

Pour l'avoir longuement utilisé dans de nombreuses situations sur un grand nombre de sangliers, cerfs et biches, je peux affirmer, que sans aucun doute, il offre des performances balistiques très acceptables, à condition d'être employé correctement avec le bon type de chargement.

Comparaison des empreintes balistiques produites par différents calibres et types de projectiles. De la gauche vers la droite : 12/70mm Brenneke bronze 28,50 g VI 476m/s (tir à 30 m) ; 44Mag 15,55g VI 336m/s (tir à 100 mètres) ; 444 Marlin 15,55g VI 658 m/s (tir à 30 mètres).
Comparaison des empreintes balistiques d’un tir de balle Fédéral Premium Hydra Shok 12/70mm, 28,50g à 30 mètres VI 411m/s et 44 Mag 15,55g à 100 mètres VI 336 m/s.

La science banalisée

Depuis de nombreuses années, la théorie présentée au grand public repose sur des axiomes qui sont devenus des acquis incontournables et surtout inébranlables que personne n’ose démentir, car cela sert des intérêts divers ou chacun y trouve son compte. Cette situation qui perdure est toutefois inacceptable pour un scientifique digne de ce nom. La théorie de base actuelle promue par la quasi- totalité des journalistes considérés spécialisés, repose uniquement sur deux paramètres principaux qui sont la vitesse et l’énergie cinétique. Cette théorie est d’ailleurs reprise bien souvent par bon nombre d’organismes reconnus qui n’on rien d’autre à se mettre sous la dent et qui valide donc pleinement ce qui fait loi en la matière. La balistique est une science très complète et pluridisciplinaire dont fait partie intégrante l’aspect terminal. Le fait de considérer uniquement un seuil de vitesse ou d’énergie cinétique revient à occulter complètement les quelques autres milliers de paramètres liés à la vie animale, ainsi que les quelques dizaines d’autres facteurs attachés à la balistique intérieure, à la balistique extérieure, à la balistique terminale proprement dit, mais aussi au comportement du projectile en fonction de l’ensemble des phénomènes qui vont être mis en présence. Non, la balistique terminale ne se résume pas à deux simples ou banals paramètres qui donnent l’impression de retranscrire l’image de la raison. On ne devient pas un spécialiste en apprenant à faire un simple calcul d’énergie cinétique et en appliquant la formule à tout va. La balistique dans son ensemble est une science très complexe qui regroupe des véritables spécialistes qui proviennent d’horizons divers afin de mettre en commun leurs connaissances acquises sur l’expérience, le travail et la recherche réalisée scientifiquement. La science balistique n’a rien de banal, ni de simple, bien au contraire, elle demande un investissement important tout autant que permanent qui n’est aucunement réservé au bricolage de «salon ». Comme dans toutes les sciences, il existe un langage particulier qui défini de manière précise la nature des choses. Ce langage n’est pas toujours évident pour le commun des lecteurs, c’est pourquoi il convient souvent de trouver des termes compréhensibles qui ne reflètent pas forcément l’exactitude des choses que l’on souhaite exprimer. Mais comment expliquer simplement des phénomènes complexes dans des thermes banals. Le discours paraîtra probablement quelque peu agonistique, cependant, si la balistique à l’image de toutes les sciences conserve heureusement une part d’improbabilité, elle ne se résume aucunement à de simples équations que n’importe quel écolier peut résoudre.

De la gauche vers la droite, chargement de 44 Magnum doté d’une balle Speer JHP 15,55 g ; 44 Mag Hornady 15,55g CL-CIL ; 44 Mag Américan Eagle 15,55g ; 44 Mag Sierra Tournament Master 14,25g ; 44Mag Remington Core Lokt 15,55g Soft Point.
Nous avons dans le cas présent un projectile à tête creuse destiné au gibier à peau tendre, tel que le chevreuil par exemple.

Arme Lisse ou Arme Rayée

On assiste en France depuis quelques années à un débat pour le moins surprenant qui fait sourire bon nombre de chasseurs et tireurs d’outre frontières. En effet, nous sommes probablement les seuls à nous poser la question  du bien fondé de l’utilisation de l’arme lisse pour la chasse du grand gibier. Il faut tout de même savoir que dans certains pays elle à suffisamment fait ses preuves pour être la seule autorisée. Le sujet qui est abordé aujourd’hui étant tout autre, je ne vais pas m’étaler davantage sur la question sur laquelle j’aurais l’occasion de revenir ultérieurement. Cette parenthèse est simplement faite pour permettre une base de compréhension dans le cadre de l’utilisation ou de la justification de l’arme lisse ou du choix d’une munition d’arme rayée non conventionnelle. En effet, compte tenu de la réputation qui est faite au 44 Magnum, on est en droit de se poser la question de savoir quel est le but de présenter un tel calibre. La raison est simple, une fois de plus tenter de balayer les idées reçues ou préconçues, pour lesquelles les Français sont champions du monde toutes catégories. Il faut savoir qu’au USA le calibre 44 Magnum est d’un usage courant pour la chasse du grand gibier, qui est le plus souvent dans ce cas de figure, tiré à l’arme de poing. Personne à ma connaissance ne se plaint d’une insuffisance balistique quelconque dans la mesure ou la munition est employée correctement. J’ai moi-même utilisé ce calibre durant plusieurs années c’est pourquoi je suis en mesure d’apprécier ses qualités ou ses défauts à leurs justes dimensions. Afin de placer le 44 Magnum sur une échelle de grandeur, il faut le comparer avec des munitions conçues pour des tirs à courtes distances. Dans cette catégorie on ne trouve bien entendu que l’arme lisse avec les trois calibres seuls aptes à être utilisés pour la chasse au grand gibier qui sont : le 12, le 16, et le 20, qu’ils soient à chargement standards ou magnums. Ce sont les seuls, qui sont à même de garantir un rapport masse, vitesse, et pénétration suffisant pour assurer des lésions significatives aux organes moteurs et assurer une hémorragie rapide. Ceci s’entend bien entendu dans le cadre d’une utilisation normale et raisonnée sur des distances adaptées à la chasse en battue. Lorsqu’elle est tirée en arme de poing, la cartouche de 44  Magnum développe une vitesse de l’ordre de 380 m/s à 450 m/s pour un projectile de 15,5 Grammes. Lorsque le projectile de 44 Magnum est tiré dans un canon de carabine qui mesure en général 47 cm il accuse une vitesse à la bouche de l’ordre de 535 m/s ce qui change énormément de choses. Sa capacité à pénétrer les obstacles se trouve améliorée de 15% à 20% environ ce qui le place quasiment à égalité avec une balle d’arme lisse standard de type Brenneke. Les déformations du projectile sont accrus ce qui permet un  apport énergétique plus important en fonction de la résistance rencontrée lors de la phase de pénétration. L’analyse des lésions démontre que jusqu’à une distance d’environ quarante mètres les dégâts engendrés par l’action dynamique du projectile sont largement suffisant pour assurer une mort rapide de l’animal. Ceci est vrai aussi bien sur des animaux de taille moyenne que des animaux lourds tel que le sanglier. Il arrive parfois que le projectile ressorte, lorsque les tirs sont réalisés à moins d’une trentaine de mètres, ce qui démontre une capacité pénétrante encore élevée. Lorsque le projectile reste à l’intérieur du corps de l’animal, il conserve en principe une masse élevée qui est témoin d’une bonne adéquation entre le rapport vitesse, construction mécanique du projectile, et résistance offerte par la cible. C’est l’une des raisons qui rend le calibre 44 Magnum apte à la chasse du grand gibier en battue. Malgré tout, on ne peut pas se contenter d’une seule référence ; c’est pourquoi, il convient de comparer les résultats de balistique terminale à ceux obtenus avec d’autres calibres couramment employés dans les mêmes conditions. La comparaison la plus réaliste peut donc se faire avec les calibres d’armes lisses dont les projectiles sont propulsés à des vitesses comparables. Il ne faut pas oublier malgré tout que le rapport masse vitesse est très différent ce qui a une incidence importante sur de nombreux paramètres de balistique terminale. Le comportement du projectile en phase de pénétration sera assez distinct, mais la nature des lésions engendrés pourra aisément se comparer.

Détails de la balle Hornady CL-SIL de 15,55 grammes qui est le meilleur projectile à employer pour la chasse du sanglier ou du cerf. Pénétration profonde assurée, couplée à une expansion progressive et régulière.
Ce chargement est doté de la balle Sierra Tournament Master qui est un projectile permettant d’aborder tous les mammifères Européens.

La comparaison balistique

Si l’on compare les capacités balistiques du  44 Magnum à celles des calibres 12 ,16 ou 20 on retrouve certaines similitudes malgré des conceptions très différentes. Pour les amateurs de mathématique, il est possible de faire parler très rapidement quelques chiffres. Un projectile de type Brenneke en calibre 12 possède une masse de 31,50 grammes pour une vitesse moyenne de 420 m/s l’énergie cinétique transportée par le projectile est donc de 2778 Joules la quantité de mouvement est de 13,23 N.s avec une énergie cinétique surfacique de 10,22 Joules / mm². En appliquant le même mode de calcul à un projectile de calibre 16, on obtient une masse de 27,00 grammes animée d’une vitesse de 420 m/s et dotée d’une énergie cinétique de 2381 joules ; la quantité de mouvement est de 11,34 N.s avec une énergie cinétique surfacique de 10,49 Joules / mm². Si l’on continue le même raisonnement en le portant au calibre 20, on obtient un projectile d’une masse de 24,00 grammes ayant une vitesse de l’ordre de 420 m/s avec une énergie cinétique de 2116 Joules ; la quantité de mouvement est de 10,08 N.s et l’énergie cinétique surfacique de 11,22 Joules / mm². Si l’on regarde d’un peut prêt le calibre 44 magnum on obtient les résultats suivants : la masse du projectile est de 15,50 grammes pour une vitesse moyenne de 535 m/s ; l’énergie cinétique attachée au projectile est donc de 2218 joules avec une quantité de mouvement de 8,29 N.s, alors que l’énergie cinétique surfacique s’élève à 23,70 Joules / mm². Le langage mathématique est universel, ce qui permet de s’apercevoir que si l’on se contente des quelques formules habituelles qui font références en la matière, le 44 magnum est loin d’être ridicule. Il est également possible de pousser le raisonnement un peu plus loin en comparant ces résultats à ceux que l’on obtient à un calibre de battue tel que le 444 marlin qui possède le même projectile. Dans ce cas de figure on obtient une balle de 15,50 grammes propulsée à 660 m/s , ce qui nous donne une énergie cinétique de 3375 joules, pour une quantité de mouvement de 10,23 N.s et une énergie cinétique surfacique de 36,05 Joules / mm². Ces quelques chiffres permettent ainsi de mieux comprendre les limites que l’on fixe à l’emploi d’un calibre. Il est donc inutile de s’attacher à des seuils minimaux qui sont supposés être le reflet d’une pseudo puissance d’arrêt, dont le processus mécanique et en réalité bien plus complexe que le seul facteur de l’énergie cinétique.

Détails de la balle Sierra Tournament Master de 14,25 grammes. Une excellente balle polyvalente permettant le tir des sangliers de taille moyenne et tous les grands cervidés.

Conclusion

Le but de cet article, n’est pas de promouvoir l’utilisation du calibre 44 magnum, mais de le présenter comme une excellente alternative pour la chasse en battue . Ceci tout particulièrement pour les traqueurs qui possèdent bien souvent des armes inutilement surpuissantes. Une chose est certaine, lorsqu’il est employé correctement, le 44 Magnum rempli parfaitement ses fonctions. Je connais quelques chasseurs qui l’utilisent depuis fort longtemps et qui ne changeraient pour rien au monde car il répond parfaitement au mode de chasse qu’ils pratiquent.

Le 44 Magnum est un calibre qui offre une grande diversité de chargements.

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...

G.GLEE | Réponse 30.10.2017 10.38

j ai une 44 m et les sanglier de 60 k stop net a 30 m

Rémi | Réponse 28.06.2017 09.43

Je chasse le sanglier dans les Cévennes en battue et tireur sportif, le top pour la battue, serai la petite Ruger semi auto chambrée en 454 casull

olivier59 | Réponse 13.06.2017 16.37

Article suffisant pour remettre ce super calibre a la place qu'on lui doit!
Je tir en stand au 44. Je suis en fase d'acheter une Ruger semi auto.

stoo | Réponse 19.02.2016 21.07

Je traque avec une marlin 1894 depuis des années et ne changerais pour rien au monde s est l arme du traqueur par exelence pour moi avec hornady ftx 225 gr

Gillou | Réponse 19.01.2016 10.24

Je possède une Ruger auto 44 depuis plus de 30 ans et en tirant à moins de 50 mètres en travers dans le tiers avant vaut mieux qu'une 300 de tripes.

legoux | Réponse 14.01.2016 21.18

la réalité et vérité rétablie ,

Ocelot | Réponse 03.01.2016 14.48

Domage qu'on ne peut pas chassera au revolver .j'ai un Raging bull en 44 mag en 6.5 pouce compensé...Après j'ai une rossi en levier en 44 mag C bien en traque

Faucher | Réponse 26.11.2015 11.01

Excellent j'en ai une mais n'ose pas chez nous carabine mal vu avec la Rugger 44 M il faut sans cesse argumenter et je doutais du résultat

Papy98 | Réponse 03.09.2015 23.30

Symphatique article!
Bravo, pour votre présentation.

Philippe Bonaventure | Réponse 12.06.2015 14.03

A comparer avec le 45 Long Colt rechargé avec ogive speer 4485 de 300 grains (1,00 g de A0) donné à 325 m/s A essayer dans une Winch 92

Voir tous les commentaires

Commentaires

06.11 | 23:16

Silvertip top precis, vit., sierra 165g nul, rem. 165gr SPCL moyen, geco pas mal, norma vulkan top puis. prec., federal 150g parfait, horn. en stock non teste

...
30.10 | 10:38

j ai une 44 m et les sanglier de 60 k stop net a 30 m

...
19.10 | 16:41

bonj je revient de chasse a lorignal en abitibi et jai eu un gros buck jai trouve des projectiles a la surface du poil winc 3006 gxp3 15ans 200 pieds esce norm

...
18.10 | 22:27

rebonjour jai tirer mon buck avec plusieurs cartouche pour m apercevoir que je voyait 2 projectile sur le poil de l orignal apres 15 ans esque ces normal

...
Vous aimez cette page